Pokémon Go a-t’il un impact sur la santé ? Les résultats de l’enquête


Depuis fin juillet, le jeu vidéo Pokémon Go a séduit de nombreux adeptes partout en France et à travers le monde. La promesse faite à ces joueurs est de pouvoir partir à la à la recherche de Pikachu, Carapuce et autre Dracaufeu. Pour cela, il suffit de se munir de son smartphone, de ses chaussures et de marcher à travers les villes et les campagnes.

L’Instance Régionale d’Education et de Promotion pour la Santé (IREPS) de Poitou-Charentes et l’Atelier Santé Ville (ASV) de Niort, observant ce phénomène (et y participant), se sont posés la question de savoir si oui ou non Pokémon Go faisait marcher d’avantage ses jeunes utilisateurs. Ce jeu modifie t-il réellement les comportements ? Incite t-il réellement les chasseurs de Pokémon à marcher davantage et ainsi à pratiquer davantage d’activité physique, bénéfique pour leur santé ?

Pour vérifier ces hypothèses, une enquête a été menée du 18/08/16 au 23/08/16 auprès des joueurs niortais. Un questionnaire en ligne, relayé par les réseaux sociaux, a permis de récolté 242 réponses.

Bouger plus pour jouer plus.

Les résultats de cette enquête montrent que depuis la sortie officielle du jeu en France, 80.6% des joueurs interrogés estiment marcher davantage. Et ce n’est pas tout, Pokémon Go modifie les comportements et les attitudes. 62.8% des joueurs déclarent avoir allongé leurs trajets quotidiens pour jouer, 78.9% déclarent marcher parfois uniquement pour jouer et ils sont 79.9% à trouver le fait de marcher plus agréable depuis qu’ils jouent à Pokémon GO. Plus concrètement, l’enquête révèle qu’en moyenne les joueurs ont parcouru 70Km en un mois depuis la sortie du jeu.

Qui sont les joueurs de Pokémon GO ?

D’après l’enquête menée, un profil type du chasseur de Pokémon se dégage : Il s’agit d’un homme (62.8% des utilisateurs), âgé entre 19 et 35 ans (66.9%) et vivant hors de Niort (52.5%).

pokemon go